LA-laurent-labat-graphic-designer-13g

pepito-mateo-spectacles

CPPC | Les Aventures Atypiques partagées

 

SPECTACLES DISPONIBLES

Enfiler le costume d'un autre, vivre ses rêves en vrai ou s'inventer des destins singuliers... autant de scénarios, d'histoires gigognes, urbaines et à tiroirs, que Pépito Matéo, éternel agité du verbe et des mots, a décidé de rassembler dans ce nouvel opus inclassable.
Autour du thème du temps, des rêves et des rencontres inopinées, le conteur affirme la liberté de tirer aux dès le hasard des trajectoires.
 
Autre version en duo : Histoires aléatoires avec la chanteuse et violoncelliste, Gaëlle-Sara Branthomme)
Ici, les histoires s'inventent des géographies sonores, convoquent des rendez-vous décalés, des coincidences imrpobables avec la musique et le chant, dans un récital de haut-vol.
 
Un cout-métrage qui s'écrit sous nos yeux, image par image par le corps et la parole. Le conteur fait apparaître des figures énigmatiques qui se croisent et font tout un cinéma. La scène devient un plateau de tournage où s'inventent des situations rocambolesques et imaginaires. L'histoire nous entraîne dans les souvenirs d'une adolescence perturbée en résonance avec les dictatures d'Amérique Latine dans les années 1973 à 1976. Un scénario entre rêve et réalité, pour réhabiliter la mémoire et où tout s'invente avec rien ou presque.
 
Une palette de 7 personnages colorés à l'extrème, 7 situations loufoques comme pour mieux décrire les aberrations de l'existence, un Pépito Matéo à 7 facettes au sommet de son art. (2ème version où un auteur est face à ses personnages).

Sans Les Mains et en Danseuse - 2011-2012
Récit autobiographique à rétro-pédalage déjanté qui raconte de manière surréaliste la sortie de l'enfance à vélo sur les routes de la Champagne pouilleuse. (avec la complicité de Maël Le Goff) extrait vidéo.

PEPITO Solo
"Récital de contes et d'histoires à rêver éveillés." En version scénique...
 Ou qui peut se décliner en formules aléatoires et dans les lieux les plus divers.

 

Et en chantier pour 2019 : La leçon de Français

Une salle de classe imaginaire. Une salle du monde qui croiserait l'actualité et laisserait passer les rêves à travers l'apprentissage de la langue française.

S'intéresser aux malentendus, aux décalages d'une langue à l'autre, à la façon de nommer les choses dans tous les pays pour regarder la manière dont nous vivons.
Est-ce qu'on abandonne un peu de ce qu'on a été en apprenant une langue nouvelle ?
L'étranger qui apprend à s'exprimer dans une langue qui n'est pas la sienne, y gagne-t-il en liberté, en clairvoyance ? S'accaparer la langue à l'oral, jouer avec elle, la rêver est une manière poétique de réinventer la vie. Les voyageurs contraints de quitter leur pays et qui nous rejoignent, nous apprennent eux aussi des choses auxquelles nous ne faisions plus attention et nous enseignent à leur façon sur notre savoir-vivre. L'étrangeté du langage peut s'avérer un art de retomber dans l'enfance où chacun a façonné son chemin original.
"Qui tient la langue tient son monde ! dit le dicton... mais qui tient sa langue, perd sa place... Il s'agira ici de prendre les mots à bras le corps pour essayer de nous entendre !"