LA-laurent-labat-graphic-designer-13g

pepito-formationDepuis 30 ans, Pépito Matéo se consacre aussi à un travail de formation autour de l'écriture orale et la mise en jeu scénique de la parole.

Il a été chargé de cours à l'Université de Paris VIII - Saint-Denis (département Théâtre) prendant 25 ans et intervenant à l'Ecole Nationale des Arts du Cirque à Chalons-en-Champagne (CNAC) pendant 5 années avec la complicité d'Olivier Letellier.

Il mène des ateliers depuis de nombreuses années à la Maison du Conte de Chevilly-Larue (94), au Centre des Arts du Récit en Isère (38) et au Centre de Littérature Orale de Vendôme (41), ainsi que des formations ponctuelles dans les pays francophones et hispanophones.

Parallèlement, il accompagne des artistes dans l'écriture de spectacles.

Le Conteur et l’imaginaire


Stage Tout public

Ce stage propose une sensibilisation à l’art du conteur par le biais d’un travail sur le corps et la voix, l’utilisation de l’espace, la relation aux autres, à partir d’exercices sensoriels sur les images et des jeux d’expression orale autour de la langue. Il s’agit de trouver, au-delà des recettes, la manière à soi de conter. Visionnez une bribe.

Deux temps composent le stage :

– Un premier temps collectif pour favoriser les échanges, la mémoire, les jeux de communication et les inventions autour de la parole et de l’imaginaire.

– Un second temps où il s’agit de prendre l’histoire à son compte, de repérer le propos, de questionner la structure, l’apport personnel, le rythme… en abordant les différents niveaux du conteur.

Le stage se termine par une analyse de chaque prestation et une mise en commun d’exercices visant à éclaircir les difficultés rencontrées.

 

Le Drame des constructeurs


Stage de perfectionnement

Dans ce stage est abordé l’oralité comme lieu d’écriture sur des formes courtes et scéniques.

Le stage se découpe en plusieurs étapes :

– Mise en route par un entraînement spécifique comprenant des exercices sur les sens, l’expression corporelle et vocale, l’adresse au public.

– Travail autour de l’improvisation et des jeux de langage permettant de composer des structures narratives et des petits scénarios.

– Travail à deux sur le partage d’une même histoire en rapport avec l’implication scénique.

– Travail autour des contraintes d’écriture autour du souvenir, du fait-divers, de l’objet, pour mettre en route des récits à restituer face à l’auditoire.

– De la narration au jeu, où comment utiliser la théâtralité du conteur pour aborder la forme.

– Le conteur cinéaste ou la lecture par plans.

Le stage se conclut par des analyses et exercices complémentaires en commun.

 

Architecte de la langue


Travail de recherche en groupe sur des questions liées à la création à partir des projets de chacun. Mise en commun des problématiques, en prenant appui sur des exercices à contraintes, sur l'écriture et le jeu. Dessiner l'architecture d'un spectacle en route.